Je l'ai toujours su que tu n'aimais pas la haine.

Dis moi, qu'est ce qu'on était avant ? Rappelle moi Jimmy, Ramène moi des années en arrière, pour voir qui j'étais. Rappelle moi Lou et l'amour. Jimmy, qu'est ce qui s'est passé, rappelle moi. On a tout oublié toi et moi, la douleur. Jimmy, qu'est ce que tu crois qu'on est devenu ? Jimmy, je me souviens juste de ta mélodie, des pieds froissés à monter sur les pointes en t'écoutant te dérouler. Jimmy, je ne veux pas oublier, je ne veux pas oublier ce que c'était sans eux. Pourquoi on oublie Jimmy ? Jimmy, rappelle moi, je t'en pris. Rappelle moi Lou. Rappelle les moi. Je sens mes pieds Jimmy. Alors on n'a pas évolué ? Jimmy, on est resté bloqué toi et moi ? Jimmy, dis moi, où est-ce qu'on est ? A-t-on guéri Jimmy ? Pourquoi t'es toujours aussi triste Jimmy ? Ta mélodie... Elle a pas changé. Je t'écoute Jimmy, mais on a pas pu rester là-bas ? Si ? Non ? Alors quoi, rappelle moi Jimmy, la douleur. On oublie, ça ne peut pas partir Jimmy. On doit tout enregistrer. Qui j'étais avant ? Aide moi à comprendre, Jimmy. On est resté là-bas, hein, c'est ça ? Un bout, un bout seulement. D'accord Jimmy, d'accord. Rappelle moi encore. On était pas tous les deux avant hein ? Non, on s'est rencontré le 11 octobre 2010, Jimmy. Rappelle moi ce qu'on s'est dit ce jour là. Rien, je vois. On s'est juste vu, et on s'est tourné le dos. Les pieds font mal quand ils montent sur les pointes, les cuisses tirent pendant les étirements, la tête est vide, elle ne pense qu'au travail. Rappelle moi Jimmy, avant notre rencontre, qu'est ce que j'étais ? Rappelle moi un peu après aussi. Rappelle moi que qu'on a fait. La cheville est si forte qu'elle nous tient toute entière Jimmy. L'embout de carton taille de larges ampoules, mais la tête est dans le travail. Tenir sa cheville, tenir. Jimmy, rappelle moi, qu'est ce qu'on était avant de se rencontrer ? T'étais vivant, et moi aussi. 

"If you remember you're unknow, Buffaloland will be your home"

"Do what you do"

Donc quoi ? Dis moi ce qu'on a finalement fait Jimmy. On a fini comme ton ami Jimmy ? Dis moi Jimmy, rappelle moi Jimmy, on a fini par rentrer à la maison ? Jimmy, j'ai mal aux pieds. Les pointes, c'est pas si bon avec des pieds aussi larges. Jimmmy, le grand écart c'est si facile. Je me souviens Jimmy, je me souviens quand on s'est rencontré, merci Jimmy, je me souviens la douleur. Parce que le grand écart était facile. Alors les pointes, les pointes qui font mal. Les pointes, sans pointes, sur le sol en pierres crayeuses.

On est allé où après Jimmy ? Jimmy, je me souviens, merci Jimmy, merci. Le mensonge, et la vérité qui éclate !

Jimmy, c'est grâce à toi tout ça.

Et après Jimmy, et après ? Et avant Jimmy, et avant ? 

On était qui avant ? On est qui maintenant ? 

dimanche 18 novembre 2012 22:54



1 Fan

Aucun commentaire pour l'article: Je l'ai toujours su que tu n'aimais pas la haine.



Votre commentaire :

(facultatif)

(facultatif)

error

Attention, les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits sur ce site.Si une personne porte plainte, nous utiliserons votre adresse internet (50.17.88.74) pour vous identifier.     



fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à nessaeledhwen

Vous devez être connecté pour ajouter nessaeledhwen à vos amis

 
Créer un blog